purifier l’air de sa maison

Comment purifier l’air de sa maison avec les plantes ?

Vous aimez alors partagez

Des projets tels que l’installation d’une nouvelle moquette ou la peinture des murs peuvent libérer des substances chimiques qui polluent l’air intérieur. Heureusement, certaines plantes d’intérieur sont des purificateurs efficaces. Pour obtenir les meilleurs résultats, mettez autant de plantes qui purifient l’air que vous pouvez en entretenir dans les pièces que vous utilisez le plus, explique le Dr Bill Wolverton, spécialiste de l’environnement.

Cela signifie qu’il vous faut au moins deux plantes par 10 mètres carrés d’espace ; si vous faites des rénovations importantes, visez plus de plantes. Un conseil : veillez à ne pas trop arroser, car une trop grande humidité du sol peut entraîner la formation de moisissures.

À la suite de cet article, vous trouverez des options de plantes que vous pouvez acheter dans un magasin spécialisé locale. Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire le livre de Wolverton, “Plants : Why You Can’t Live Without Them”.

Lierre anglais :

Cette plante grimpante et robuste s’épanouit dans les petits espaces. Elle s’adapte également bien aux pièces avec peu de fenêtres ou peu de lumière du soleil.

Son utilité : Son feuillage dense excelle à absorber le formaldéhyde, le polluant intérieur le plus répandu, selon Wolverton, qui se retrouve dans les résines des parquets et les teintures synthétiques des tapis.

Lis de la paix :

Parmi les rares purificateurs d’air qui fleurissent, le lis de la paix s’adapte bien à une faible luminosité mais nécessite un arrosage hebdomadaire et est toxique pour les animaux domestiques.

Son utilité : Cette plante qui fleurit toute l’année débarrasse l’air du benzène, un COV cancérigène présent dans les peintures, les cires pour meubles et les vernis. Il aspire également l’acétone, qui est émis par l’électronique, les adhésifs et certains nettoyants. Pour gagner en place tout en conservant un style unique à votre pièce, opter pour un porte plante est souvent une bonne option.

Palmier nain :

Espèce arborescente facile à cultiver, le palmier nain peut mettre un certain temps avant de commencer à s’élever.

Son utilité : Facile à regarder, cette plante s’attaque à l’ammoniac, un ennemi du système respiratoire et un ingrédient majeur dans les nettoyants, les textiles et les teintures.

Fougère de Boston :

Popularisée pour la première fois à l’époque victorienne, la fougère de Boston présente des feuilles semblables à des plumes et des frondes incurvées qui conviennent bien aux paniers suspendus d’intérieur. Elle est considérée comme l’un des purificateurs d’air les plus efficaces, mais elle peut s’avérer un peu difficile à entretenir en raison de son besoin d’humidité constante.

Son utilité : Cette fougère est particulièrement efficace pour éliminer le formaldéhyde, que l’on trouve dans certaines colles, ainsi que dans les produits en bois pressé, notamment les armoires, les panneaux de contreplaqué et les meubles. (Certaines études montrent également qu’elle peut éliminer les métaux toxiques, comme le mercure et l’arsenic, du sol).

Plante Serpent :

Également connue sous le nom de langue de belle-mère, cette plante à feuilles pointues s’épanouit dans une faible lumière. La nuit, elle absorbe le dioxyde de carbone et libère de l’oxygène (un processus inverse de celui de la plupart des plantes). Mettez-en deux en pot et placez-les dans votre chambre à coucher pour un léger apport d’oxygène pendant votre sommeil.

Son utilité : En plus d’aider à réduire le dioxyde de carbone, la plante-serpent débarrasse l’air du formaldéhyde et du benzène.

Pothos doré :

Cette plante grimpante à croissance rapide a la réputation d’être flexible. Vous pouvez la mettre en pot avec quelque chose pour la soutenir, la planter dans un panier suspendu ou l’entraîner à grimper sur un treillis. Les feuilles vert foncé avec des stries et des marbrures dorées en font un ajout accrocheur à la maison ou au bureau.

Son utilité : Comme beaucoup d’autres plantes grimpantes, il s’attaque au formaldéhyde, mais le pothos doré s’attaque aussi au monoxyde de carbone et au benzène. Envisagez d’en placer un dans votre vestibule ou votre entrée, où les gaz d’échappement des voitures riches en formaldéhyde sont les plus susceptibles de se faufiler à l’intérieur depuis le garage.


Vous aimez alors partagez
Facebook Comments