assurance automobile

L’assurance véhicule d’entreprise (avec ou sans conducteur désigné)

Tous les véhicules d’entreprise doivent être assurés : voitures de fonction, utilitaires, engins de chantier, machines agricoles… Dès lors qu’un professionnel détient un véhicule, quelle que soit sa forme juridique et sans distinction de taille ou de secteur d’activité, il doit souscrire une assurance automobile. Pour les entreprises, des formules d’assurance spécifiques existent.

L’assurance automobile professionnelle : que couvre-t-elle ?

Les véhicules professionnels sont soumis à des risques : accident, dégradation, vol… Mais aussi à des risques inhérents à votre activité.

L’assurance véhicule d’entreprise couvre toujours la responsabilité civile. C’est la garantie minimum légale obligatoire. L’assurance peut couvrir des garanties complémentaires, à choisir selon la situation, la valeur des véhicules et les risques auxquels ils sont exposés. Il peut s’agir de couvrir les risques de vol, de dégradation, de vandalisme, les accidents responsables, etc.

Plusieurs services peuvent également être ajoutés dans un contrat d’assurance automobile d’entreprise : une assistance de protection juridique, une assistance en cas de panne, la couverture des marchandises transportées, une garantie perte d’exploitation pour couvrir le manque à gagner provoqué par l’immobilisation du véhicule…

Qui peut conduire un véhicule professionnel ?

Le véhicule professionnel appartient à l’entreprise, c’est-à-dire que la carte grise est au nom de l’entreprise et c’est l’employeur qui est chargé d’assurer le véhicule. Il est mis à disposition des salarié(e)s pour l’exercice de leurs activités professionnelles.

Pour être couvert(e) par l’assurance, seul un(e) employé(e) de l’entreprise peut prendre le volant du véhicule. Les employé(e)s, sous réserve qu’ils et elles aient le permis adapté et l’autorisation de conduire le véhicule, peuvent l’utiliser.

On distingue le véhicule de service, mis à disposition de l’entreprise uniquement pour les missions professionnelles dans les horaires de travail et le véhicule de fonction qui peut être utilisé à titre personnel par l’employé(e) pendant ses périodes de repos ou de congés entre autres.

L’entreprise a la possibilité de désigner un conducteur secondaire sur un véhicule professionnel : il doit impérativement apparaître dans le contrat d’assurance afin d’être couvert en cas de sinistre.

L’assurance automobile professionnelle peut assurer les véhicules de l’entreprise un par un ou bien, à partir de 5 véhicules, les englober dans un contrat d’assurance « flotte », plus simple à gérer. Un courtier en assurance automobile peut vous aider à y voir plus clair sur les différentes options possibles et les meilleurs produits d’assurance pour vous.

Facebook Comments